Basket Mon panier

English | Español
Search
Group of Residents Standing Together

Un projet qui a créé des logements abordables et pérennes pour des personnes à bas revenus à Bruxelles, tout en inspirant d’autres organisations dans d’autres villes européennes, a reçu aujourd’hui, jeudi 16 décembre 2021, une Médaille d’Or dans le cadre des Prix Mondiaux de l’Habitat de cette année. Ces prix sont organisés par World Habitat en partenariat avec ONU-Habitat.

La hausse considérable des prix des logements et le parc insuffisant de logements sociaux a créé une crise du logement abordable à Bruxelles, qui pousse les personnes à bas revenus à faire face à un choix cornélien : louer des logements précaires ou simplement quitter la ville.

Community Land Trust Bruxelles (CLTB) a réussi à promouvoir l’utilisation du modèle des Community Land Trust en Belgique pour lutter contre ce problème croissant. Financée principalement par la Région de Bruxelles-Capitale, le CLTB développe des logements abordables sur des terrains appartenant à la communauté. Ces logements sont acquis par des personnes à bas revenus, dont la majorité (plus de 80 pour cent) est d’origine migrante.

Les résidents jouent un rôle central tant dans la gouvernance de l’organisation que dans la conception et la gestion des projets de logement. Les logements sont vendus à des prix 30 à 50% inférieurs à ceux pratiqués sur le marché, et le coût du logement est subventionné selon les revenus des résidents. En outre, les résidents et les non-résidents ont la possibilité de participer à une communauté cohésive et bienveillante.

Le CLTB a terminé cinq projets, logeant 450 personnes dans 103 logements. Quatre nouveaux projets sont en cours de préparation et l’organisation s’est engagée à transférer le modèle des Community Land Trust un peu partout en Europe voire au-delà.

Le CLTB commence à influencer la politique officielle dans la Région de Bruxelles-Capitale, où le Plan de logement d’urgence indique que les fournisseurs traditionnels de logements abordables devraient commencer à appliquer des mécanismes permettant de créer une abordabilité permanente inspirée du modèle des CLT. L’organisation vise à fournir des logements à plus de 1 000 personnes d’ici à 2030, garantissant un flux de logements abordables et inclusifs pour les groupes marginalisés dont les opinions sont rarement entendues.

Fatima a emménagé dans son appartement à Molenbeek il y a environ un an, et elle participe à l’organisation du Festival Bazaar, un marché aux puces mensuel, qui renforce la cohésion entre les résidents et le voisinage.

« Je vivais dans une situation précaire de logement, car je vivais dans un petit appartement avec un loyer très élevé. À un moment, je me suis dit : « ce n’est plus possible, je dois trouver une solution. » J’étais intéressée par l’idée d’avoir un logement dans lequel je pouvais me sentir à l’aise, sans devoir m’inquiéter d’une éventuelle hausse de loyer, de l’humidité ou d’un problème avec le propriétaire. J’ai beaucoup apprécié les valeurs de Community Land Trust Bruxelles, l’idée de s’entraider. On ne va pas se mentir, il y a eu des hauts et des bas, mais nous…avons appris à comprendre nos problèmes mutuels afin de chercher des solutions ensemble. Maintenant, nous avons tous notre propre appartement et lorsque nous nous voyons dans les couloirs, c’est toujours poli et amical. Je suis heureuse de rentrer chez moi, ce que je ne ressentais pas dans mes appartements précédents. »

Maimunah Mohd Sharif, Directrice générale d’ONU-Habitat et membre du jury final des Prix Mondiaux de l’Habitat, a affirmé : « Le COVID-19 a mis en exergue l’importance de renforcer la résilience et de promouvoir des sociétés plus justes et plus inclusives. La réduction des inégalités urbaines est la pierre angulaire d’une meilleure préparation aux futures crises.

Ce projet correspond totalement à notre travail en 2021 sur l’amélioration de l’accessibilité financière des logements. Nous apprécions l’accent sur la lutte contre le logement inabordable, qui empêche de nombreuses personnes à accéder aux opportunités offertes par l’urbanisation. La crise du logement inabordable existait déjà avant le COVID-19 et n’a fait qu’aggraver les effets dévastateurs de la pandémie. En outre, la nécessité de développer des solutions permettant de promouvoir l’accès à des logements adéquats et abordables a été mise en lumière par la hausse de l’instabilité des revenus provoquée par la crise économique résultant de la pandémie. Ce projet est une solution efficace et adaptable permettant de fournir des logements adéquats pour tous. »

Leilani Farha, Directrice général de The Shift et membre du jury final des Prix Mondiaux de l’Habitat, a affirmé : « Ce projet permet à des familles à bas revenus, qui sont normalement exclues du marché du logement, d’acquérir leur propre logement à un prix non-exorbitant. Ce projet offre à ces familles une certaine sécurité, mais également une stabilité intergénérationnelle. Le travail de Community Land Trust Bruxelles envoie un message important : pour permettre aux familles à bas revenus d’accéder à des logements sûrs, il convient de développer des alternatives innovantes, non basées sur le marché. »

David Ireland, Directeur général de World Habitat, a affirmé : « Les Community Land Trust sont une des idées les plus brillantes de ces cent dernières années. Les terrains sont par nature une ressource limitée, mais le marché libre ne les partage pas de façon équitable. Le marché libre est un problème croissant pour les personnes à très bas revenus. Les organismes de logement social proposent une solution, mais ils ne peuvent répondre à la demande qui n’a de cesse d’augmenter.

Les Community Land Trust, à l’instar d’autres formes d’habitats collaboratifs, offrent une solution innovante, en dissociant la propriété des terrains et les logements. Ils réduisent les coûts des logements et offrent aux résidents le droit de parole et la liberté de vivre leur vie comme ils le souhaitent. Community Land Trust Bruxelles est le premier grand Community Land Trust en Europe, et est une organisation pionnière dans la fourniture de logements abordables pour des personnes à bas revenus dans une ville où le coût de la vie est élevé. Elle a pris de l’ampleur et est devenue un modèle inspirant la formation de nombreux autres Community Land Trust en Europe. »

Le Comité consultatif des Prix Mondiaux de l’Habitat a affirmé : « Le CLTB place l’accent sur sa relation avec les résidents, en ayant des contacts individuels avec ces personnes avant même qu’elles intègrent le projet. Elle leur offre un accès à la propriété dans un marché tendu dans lequel cette idée leur est en principe totalement exclue. Le prix des terrains est un problème important un peu partout en Europe, notamment dans les régions urbaines, et cette organisation veut lutter contre ce problème pour les personnes qui sont les plus exclues du marché du logement. Cette approche est bénéfique pour la politique du logement et est de plus en plus populaire en Europe étant donné qu’elle fait de plus en plus ses preuves. »

« L’organisation a réussi à intégrer l’approche des Community Land Trust dans l’Union européenne, ce qui est extrêmement important pour soutenir le transfert de cette approche dans d’autres pays européens. C’est un véritable tournant et cette organisation promeut ce modèle à la perfection. Il est impressionnant de voir l’inclusion et l’intégration de résidents de nombreuses nationalités différentes. »

Les Prix Mondiaux de l’Habitat sont organisés par World Habitat en partenariat avec ONU-Habitat.


Dernières nouvelles

Tout voir

Jusqu’à la fin du tremblement

| Our Blog

Rejoignez la discussion !