Basket Mon panier

English | Español
Search

Peut-être n’avez-vous jamais entendu parler du Réseau de logement MOBA, mais celui-ci fait fureur parmi les personnes qui travaillent dans le secteur du logement et qui connaissent le réseau. MOBA, qui signifie les autoconstructions via l’entraide en serbo-croate, est un groupe de coopératives d’habitat en Europe centrale et en Europe du Sud-Est qui promet une nouvelle approche pour résoudre les problèmes de logement présents dans la région.

Comment ces coopératives comptent-elles s’y prendre ? Et qu’est-ce qui rend ce réseau unique ? Ce réseau a été créé par un groupe de personnes et organisations ambitieuses qui se battaient pour des objectifs similaires dans leurs propres pays, avant de se rassembler pour fournir une réponse à la crise du logement. Chaque groupe, en Croatie, Serbie, Hongrie, Slovénie et République tchèque, travaille en vue d’établir une coopérative d’habitat, la première de ce type, dans chaque pays.

Dicté principalement par les forces du marché, le logement en Europe centrale et en Europe du Sud-Est, comme partout ailleurs, est considéré comme un bien assez cher tout simplement inabordable pour de nombreuses personnes. De nombreux ménages ne répondent pas aux critères pour un emprunt hypothécaire, et ne disposent pas du capital nécessaire pour être propriétaires d’un logement. Toutefois, avec plus de 90% du parc de logements occupé par des propriétaires – un héritage de la chute du socialisme d’État qui a engendré la privatisation du parc de logements – et l’absence de programmes de construction de logements locatifs, les options pour les non-propriétaires sont assez limitées. Pour les personnes à bas revenus, la location privée est la seule option disponible, à des prix exorbitants, ce qui implique que de nombreux ménages éprouvent les pires difficultés pour couvrir les autres dépenses, et vivent dès lors dans la crainte d’être expulsés et de ne pouvoir joindre les deux bouts. Les jeunes sont particulièrement affectés par cette situation, et la réponse, dans de nombreux cas, s’est souvent limitée à une migration forcée dans d’autres régions ou pays. Les membres de MOBA ne peuvent accepter cette situation et sont déterminés à créer de nouvelles opportunités dans leurs pays. Ces pionniers du logement réinventent l’accessibilité financière du logement grâce à leur créativité et leur détermination de mettre un terme à la spéculation au niveau du logement.

Chaque membre du réseau est à une étape différente du développement des coopératives pilotes et même si chaque projet est unique, tous les membres rencontrent des difficultés similaires : manque de soutien du gouvernement, absence d’accès à des sources « traditionnelles » de financement pour les groupes à bas revenus, et structures juridiques qui ne laissent aucune place à la copropriété. À Budapest, malgré les nombreux obstacles, d’importants progrès ont été réalisés. Plus tôt dans l’année, les résidents ont intégré la première coopérative d’habitat locatif en Hongrie. Chaque groupe se rapproche de son objectif de fournir des logements abordables, en étant créatif et en remettant en cause les structures et systèmes actuels.

En tant que réseau régional, MOBA est en pleine croissance et reçoit de plus en plus de soutien du secteur du logement au niveau international. Grâce à sa détermination et son travail acharné, en utilisant ses ressources limitées et son temps libre, le groupe se réunit régulièrement pour partager son expertise, ses capacités et ses expériences.

S’inspirant d’expériences similaires dans d’autres parties du monde, comme Lilac et Radical Routes au Royaume-Uni, La Borda en Espagne et la FUCVAM en Uruguay, MOBA a de grandes ambitions. Son objectif est de fournir des logements abordables en créant un modèle permettant la transformation systémique des marchés du logement partout dans le monde, en se basant sur les principes de la copropriété, de crédit collectif et de la participation active des membres dans la coopérative, et en garantissant l’accessibilité financière pour les résidents. Les membres prévoient de fournir une aide technique et financière aux projets locaux, d’influencer les politiques régionales, d’ouvrir de nouveaux canaux financiers et de développer des normes pour les nouvelles coopératives d’habitat dans les régions concernées.

Même si ce n’est que le début, le potentiel de MOBA est devenu une source d’inspiration pour d’autres. S’il ne s’agissait que d’un groupe de quelques « rêveurs » il y a quelques années, ce groupe est maintenant actif et influent dans le secteur du logement. Les membres ont développé des outils importants tels que l’OpenFRM, un calculateur de coûts qui permet aux usagers de disposer d’une analyse détaillée des coûts pour construire, entretenir et gérer des immeubles à appartements. Cet outil est maintenant disponible pour d’autres initiative pionnières similaires.

Toutefois, ce groupe ambitieux et compétent veut aller plus loin : la prochaine étape est de développer un fonds renouvelable commun pour soutenir ses projets pilotes et développer une entité juridique pour le MOBA – une société coopérative européenne – en vue de renforcer son lobbying et ses partenariats avec les gouvernements locaux et les institutions locales.

Malgré les difficultés, l’engagement et la détermination des personnes impliquées me font espérer que cette génération pourra améliorer la situation du logement dans la région. Elles veulent et vont lutter contre la pénurie actuelle de logements et l’inaccessibilité financière des logements pour elles-mêmes et pour les autres. Les membres du réseau sont prêts à travailler dur et partager leurs idées, solutions et ressources avec les autres. Et ça, ça fait déjà toute la différence.

En savoir plus sur le MOBA ici.

Image = Lilac à Leeds, Royaume-Uni.


Dernières nouvelles

Tout voir

Rejoignez la discussion !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *