Basket Mon panier

English | Español
Search

Ella Hancock, qui a récemment rejoint World Habitat pour travailler sur la Campagne européenne sur l’élimination du sans-abrisme de rue, a hâte de se mettre au travail et de découvrir les défis et les opportunités qui vont se présenter à elle.

Cela fait maintenant quelques semaines que je suis chargée de programme (sans-abrisme) à World Habitat, et chaque nouvelle journée ressemble à un jour d’école pour le moment…

Je travaille sur la Campagne européenne sur l’élimination du sans-abrisme de rue, qui en est maintenant à sa sixième année, et qui aide un réseau de villes en Europe à arrêter de gérer le sans-abrisme pour commencer à éliminer ce problème sociétal. Je travaille sur le logement et le sans-abrisme depuis plus de 10 ans, principalement pour des associations (même si j’ai également travaillé dans le secteur statutaire et le secteur privé) et j’adore rechercher et partager des solutions innovantes de logement pour combattre les principaux problèmes d’habitat dans le monde (quelle chance pour moi, c’est également le crédo de World Habitat…)

La Campagne européenne sur l’élimination du sans-abrisme de rue promeut les solutions d’habitat collaboratif. Moi aussi je crois en ces solutions. J’ai vu l’impact d’un logement stable. Sans logement, des choses relativement simples peuvent devenir pratiquement impossibles. J’ai par exemple vu des personnes quitter des services dans lesquels elles recevaient de l’aide lorsqu’on leur a demandé une preuve de leur adresse, ou tout simplement disparaître lorsque l’autorité locale ou d’autres services leur ont demandé leur carte d’identité ou d’autres documents. Si vous n’avez pas de logement, où pouvez-vous garder vos papiers ?

Lorsque l’on aidait les personnes à accéder à des formations ou à l’emploi, il était manifeste que la recherche d’un emploi était souvent impossible sans l’assurance de ne pas devoir déménager à tout moment. L’établissement de réseaux sociaux dans votre région peut sembler inutile si vous ne savez pas où vous vivrez demain, ou le lendemain. Il est également impossible d’améliorer sa santé mentale si vous devez constamment penser à l’instabilité de votre situation de logement

World Habitat coordonne la Campagne européenne sur l’élimination du sans-abrisme de rue et aide les villes impliquées, actuellement Barcelone, Bratislava, Brighton, Bruxelles, Budapest, Glasgow, Leicester, Lisbonne, Torbay, Westminster et Zagreb. Nous avons hâte en 2022 d’établir de nouvelles connexions et de nouveaux partenariats avec d’autres villes, notamment via l’expansion de la campagne en Europe centrale et en Europe de l’Est. Ma famille venant d’Europe de l’Est, cette idée m’intéresse au plus haut point.

Je suis impressionnée par les réponses des partenaires de notre campagne à la pandémie du COVID-19. Venant juste gérer un programme d’accompagnement des sans-abri sur le terrain au Royaume-Uni, j’ai vu à quel point il était difficile de lutter constamment en pleine pandémie et, pire encore, de trouver le temps d’améliorer la prise en charge de ces personnes.

J’ai hâte de voir les nouvelles actions de notre campagne, et comment World Habitat pourra aider nos villes partenaires à continuer d’innover dans un monde post-Covid. J’ai également hâte de voir comment notre campagne pourra tirer parti des différentes réponses à la pandémie. Les réponses montrent que le sans-abrisme est un problème de santé publique et concerne tout le monde, et nous ne pouvons plus revenir à un stade où le sans-abrisme de rue est considéré comme inévitable.

C’est la raison pour laquelle la campagne veut tout mettre en œuvre pour s’assurer que les personnes qui ont été placées dans des hébergements temporaires durant la pandémie ne retournent pas dans la rue. Il faut aider ces personnes à intégrer des logements pérennes. Cet élan collectif initié par les réponses innovantes à la pandémie pour garder ces personnes en sécurité ne doit pas perdu, et les partenaires de notre campagne devront tenter de faire évoluer l’opinion du public sur le sans-abrisme. L’innovation est indispensable. Toutefois, pour pouvoir vraiment éliminer le sans-abrisme, ce que l’on considère comme innovant aujourd’hui doit devenir la norme partout dans le monde. J’ai hâte de travailler avec nos partenaires pour partager leur travail et atteindre cet objectif.

J’ai déjà vu l’impact de notre programme éChange, qui facilite des sessions ciblées lors desquelles les partenaires se réunissent et partagent leurs expériences, ainsi que leurs outils pratiques et leurs projets pour l’avenir. Dépendant des restrictions relatives au COVID-19, l’équipe prévoit de partager davantage les expériences des partenaires de notre Campagne européenne sur l’élimination du sans-abrisme de rue en 2022. Nous comptons également élaborer un rapport partageant les bonnes pratiques de nos partenaires européens, et nous espérons organier des séminaires en présentiel pour mettre en exergue les bonnes pratiques et les défis qui nous attendent. Suivez notre travail (et inscrivez-vous à notre bulletin d’information en ligne) et n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus d’informations ou rejoindre notre réseau.


Dernières nouvelles

Tout voir

Rejoignez la discussion !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *