Basket Mon panier

English | Español
Search

« De nombreuses personnes qui deviennent sans domicile ou qui dorment dans la rue présentent des besoins complexes qui nécessitent un accompagnement spécialisé en plus d’un logement. Traditionnellement, l’approche est de fournir un accompagnement et de préparer ces personnes à intégrer une location avant de leur donner un logement. Toutefois, cela peut impliquer de longues périodes dans des hébergements temporaires, ce qui peut compliquer la lutte contre d’autres problèmes auxquelles ces personnes sont confrontées.

Nous souhaitons changer les choses… Notre priorité est d’intégrer directement les personnes sans domicile dans des logements, afin de leur permettre d’accéder à un accompagnement depuis la sécurité de leur propre logement. » – Nicola Sturgeon, Premier ministre écossais, octobre 2018.

Cela reflète l’opinion de nombreuses personnes qui se sont engagées à mettre un terme au sans-abrisme, mais cela est d’autant plus important lorsqu’il s’agit du Premier ministre écossais. Pas seulement un engagement national à investir dans le Logement d’abord, mais une définition claire des raisons pour lesquelles cette approche est différente et efficace, et les raisons pour lesquelles nous devons l’utiliser bien davantage.

Il est évident que nous étions tous très excités lorsque nous avons entendu ces propos. Pouvez-vous imaginer notre réponse ? Et maintenant, avec la publication du Plan d’action du gouvernement écossais sur l’élimination du sans-abrisme en novembre 2018, nous avons fait un nouveau pas en avant.

Le Logement d’abord n’est pas nouveau ici. Turning Point Scotland met en œuvre cette approche à Glasgow depuis 2010, lorsque l’association a débuté un projet pilote de trois ans en réponse aux niveaux extrêmement élevés de sans-abrisme chronique parmi les toxicomanes sans domicile. Toutefois, nous souhaitons que ce projet plutôt discret se transforme en approche nationale, avec un ensemble de principes qui devraient définir notre système de lutte contre le sans-abrisme.

Il nous semble évident que pour exploiter le plein-potentiel du Logement d’abord, il est essentiel de placer cette approche au cœur de notre système, pour qu’elle devienne l’approche la plus commune.

Nous sommes passé du principe qu’en Écosse, le Logement d’abord est la meilleure base de rétablissement au principe que Le logement d’abord sera proposé immédiatement à toutes les personnes sans domicile qui présentent des besoins multiples. Plus important encore, un investissement de 10 millions de Livres sterling de Social Bite et du gouvernement écossais a été injecté dans le programme Pathfinder sur le Logement d’abord en Écosse, qui est mis en œuvre dans cinq villes. Cet investissement permettra la construction de 830 locations destinées au Logement d’abord d’ici mars 2022, multipliant ainsi notre capacité actuelle par près de dix fois.

Les connaissances acquises grâce au programme Pathfinder seront essentielles pour aider d’autres autorités locales en Écosse à développer et à mettre en œuvre le Logement d’abord dans leur région. Espérons maintenant que d’autres pays verront l’efficacité de cette approche et feront du Logement d’abord leur approche principale pour éliminer le sans-abrisme de rue.

Mais pour nous en Écosse, avec l’engagement politique et financier, nous pouvons travailler sur notre objectif important qui est d’éliminer le sans-abrisme de rue via la mise à disposition de logements sûrs accompagnés d’un accompagnement flexible et individualisé.

Claire Frew est chargée de mission à Glasgow Homelessness Network, la principale organisation chargée de la Campagne européenne sur l’élimination du sans-abrisme de rue à Glasgow. En savoir plus sur leur travail ici.


Dernières nouvelles

Tout voir

Tout le monde mérite un logement

| News update

Rejoignez la discussion !