Basket Mon panier

English | Español
Search

Kuni Koyama, qui travaille à Little Ones, lauréat des Prix Mondiaux de l’Habitat, nous parle de l’impact du COVID-19 sur les mères célibataires japonaises, l’accompagnement fourni et leur travail avec les propriétaires et les gouvernements locaux.

Dans le cadre de « l’état d’urgence » déclaré au Japon en raison de la propagation du COVID-19, les pertes d’emploi et les réductions des revenus ont compliqué davantage le jonglage des parents célibataires entre leurs responsabilités financières et parentales. Avant la crise sanitaire déjà, la vie n’était pas rose pour les mères célibataires au Japon, qui font face à d’énormes obstacles pour trouver des logements abordables en raison de la discrimination et de la stigmatisation sociale dans le domaine de l’emploi. Little Ones, lauréat des Prix Mondiaux de l’Habitat en 2018, aide les mères célibataires à trouver des logements sûrs et abordables en utilisation une partie des millions de logements inoccupés dans le pays.

Durant la pandémie, nous avons reçu de nombreux appels déchirants de mères célibataires et de propriétaires qui rencontraient des difficultés financières. Le nombre de nos consultations a triplé par rapport aux années précédentes. Une Subvention de sécurité du logement a été mise à disposition par le gouvernement local de Tokyo pour les personnes qui risquent de perdre leur logement à cause de l’impact du COVID-19, à la condition qu’elles recherchent du travail. Heureusement, en avril, les conditions ont été allégées en raison de l’escalade de la crise et du nombre croissant de personnes incapables de payer leur loyer. Même les indépendants ont maintenant accès à cette subvention, et le nombre de demandes a littéralement explosé. Bien que des aides à la location aient déjà été fournies par le passé aux personnes au chômage et aux victimes de catastrophes naturelles, c’est la première fois que des aides sont disponibles pour les personnes qui ne peuvent payer leur loyer. Il s’agit d’un véritable tournant au niveau de la politique locale.

Nombre de parents célibataires ayant contacté Little Ones n’étaient pas au courant des aides disponibles, ou pensaient ne pas pouvoir y prétendre. Dès lors, nous leur avons parlé de la subvention et nous les avons aidés à préparer leurs demandes. À Little Ones, nous avons toujours travaillé pour rendre le logement accessible et abordable, et aider les personnes dans le besoin à obtenir l’accompagnement adéquat. Toutefois, la pandémie du COVID-19 m’a fait réfléchir à la façon dont il serait possible de rendre le logement plus accessible pour les personnes dans le besoin, pour leur permettre de vivre en sécurité.

Nous recevons de plus en plus de demandes de propriétaires, dont les logements sont inoccupés en raison de la chute du tourisme. Certains propriétaires ont construit des maisons d’hôtes et d’autres logements privés en préparation aux Jeux Olympiques et Paralympiques que devait accueillir Tokyo, mais comme ces grands événements ont été reportés, les clients ne sont jamais venus. Nombre de propriétaires n’ont plus de revenu locatif stable car leurs locataires ne peuvent plus payé leur loyer ou ont déménagé.

Dans le cadre de notre travail avec ces propriétaires, nous avons été en mesure de leur garantir un revenu stable, redonner vie à leurs logements inoccupés et garantir des logements sûrs aux mères célibataires. Nous travaillons également sur un programme de logement abordable avec le gouvernement. Celui-ci se basera sur des investisseurs privés, chargés de trouver les fonds, sélectionner un logement et mettre en place un plan d’investissement. Le logement est ensuite acheté via les fonds combinés des bailleurs, et un prestataire de service (dans ce cas, Little Ones) devient le locataire. Nous pouvons ensuite loger une mère célibataire et ses enfants dans le logement, avec une aide financière du gouvernement, créant ainsi un retour sur investissement pour le propriétaire. Nous fournirons également un accès à des formations et à des aides de développement de carrière pour augmenter les revenus des familles, en vue de réduire leur besoin de se tourner vers des aides au logement.

Le COVID-19 a amené son lot de défis, mais il a également changé la mentalité des gouvernements locaux au Japon. À Little Ones, nous continuerons de travailler ensemble pour aider les mères célibataires et leur garantir un accès au logement et aux aides nécessaires pour s’épanouir.


Dernières nouvelles

Tout voir

Rejoignez la discussion !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *