Basket Mon panier

English | Español
Search

Une série de grands projets d’art urbain dans des communautés marginalisées autour du monde a été sélectionnée parmi les finalistes des Prix Mondiaux de l’Habitat de cette année.

Les projets d’art urbain « Crossroads » utilisent des couleurs vibrantes et des images audacieuses pour motiver et unir les résidents. Ils ciblent les quartiers urbains stigmatisés par des problèmes tels que la pauvreté et la drogue et veulent offrir aux résidents un nouveau sentiment de propriété et d’identité en les impliquant dans la réalisation de grandes fresques murales.

Boa Mistura, un collectif madrilène d’artistes, d’architectes, de designers et d’ingénieurs qui ont toujours été actifs dans la réalisation de graffitis, a été contacté par des partenaires locaux pour mettre en œuvre ces projets. Depuis 2011, ce groupe de huit jeunes a réalisé 19 projets Crossroads dans 13 countries, la plupart en Amérique centrale et en Amérique du Sud.

Les résidents sont impliqués dans chaque étape et votent pour le design final de la fresque. Chacun est invité à participer à la réalisation de la fresque murale mais les enfants, les jeunes et les chômeurs sont généralement les plus impliqués. Des centaines de milliers de personnes vivent dans des communautés qui ont participé à des projets d’art urbain, qui selon Boa Mistura peuvent s’avérer être un véritable catalyseur de changement social.

Ces énormes fresques ne se contentent pas d’améliorer les espaces publics d’un point de vue esthétique, elles contribuent également à modifier les perceptions négatives des résidents par rapport à leurs quartiers et à leurs propres capacités. Ce projet permet d’établir de nouvelles relations, de renforcer les anciennes et de faire naître un sentiment de fierté dans la communauté.

David Ireland, Directeur de World Habitat, a affirmé :  « Ce projet illustre la façon dont l’art peut être utilisé pour aider les communautés à se transformer et à apprécier davantage leurs quartiers. »

Le Comité consultatif des Prix Mondiaux de l’Habitat a affirmé : « Leur travail est visuellement impressionnant. Les espaces publics doivent être défendus, et ce projet utilise l’art pour améliorer l’esthétique et l’image de quartiers en plaçant l’accent sur l’utilisation de ces espaces dans les villes. »

Chaque année, les Prix Mondiaux de l’Habitat sont décernés à dix des projets de logement les plus remarquables et les plus innovants venant des quatre coins du monde. En 2018, plus de 200 projets et programmes ont participé au concours.


Dernières nouvelles

Tout voir

Rejoignez la discussion !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *